Aide à l’écoulement des stocks : nouveau soutien financier aux commerces fermés

La succession des périodes de confinement et de couvre-feu a entraîné des difficultés en cascade pour de nombreux commerçants. En complément du fonds de solidarité et des autres dispositifs de soutien, une nouvelle aide financière devrait bientôt venir au secours de plusieurs dizaines de milliers de commerçants ne parvenant plus à écouler leurs stocks. De quoi s'agit-il ?

Aide écoulement stocks

Les entreprises en retard de paiement auprès de leur Urssaf ou de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) sont concernées, sur une période qui s’étend du mois de mars 2020 jusqu’à la fin de la même année voire jusqu’au mois de juin prochain (selon les cas).

Indemnisation des stocks non vendus : qui est concerné ?

À la fin du mois de mars 2021, le ministre de l’Économie Bruno Lemaire et le ministre délégué en charge des PME Alain Griset ont annoncé conjointement une nouvelle aide financière ponctuelle au bénéfice de certains commerçants. Son but ? Indemniser les professionnels qui n’ont pas réussi à écouler leurs stocks du fait des mesures de fermeture administrative et des restrictions des horaires d’ouverture imposées par la crise sanitaire.

Environ 35 000 commerçants devraient bénéficier de ce coup de pouce financier. En pratique, quatre principaux secteurs d’activités seront concernés :

  • le commerce de détail vestimentaire ;
  • les magasins spécialisés dans la vente de chaussures ;
  • les magasins d’accessoires et équipements de sports ;
  • la maroquinerie.

Ces différents commerces ont pour point commun d’être soumis à une forte saisonnalité, dans la mesure où les produits proposés évoluent en permanence au gré des modes et des conditions climatiques. Cette particularité induit des difficultés à atteindre un volume de ventes suffisant dans le cadre des mesures actuelles.

Quel sera le montant de l’aide à l’écoulement des stocks ?

Les modalités pratiques du versement de l’aide et les détails de son mode de calcul ne sont pas encore connus à ce stade. Il est toutefois acquis, à en croire la déclaration ministérielle, que son montant sera égal à 80% du fonds de solidarité reçu par l’entreprise bénéficiaire au mois de novembre 2020.

Sachant que le montant moyen du fonds de solidarité versé ce mois-là aux professionnels s’élevait à 7 600 €, le montant de l’aide elle-même devrait avoisiner 6 000 € en moyenne.

Précisons que cette nouvelle aide est réservée aux commerçants et entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à un million d’euros. Dans le cas contraire, les professionnels concernés peuvent néanmoins se tourner vers une « aide exceptionnelle pour la prise en charge des coûts fixes » depuis le 31 mars 2021.

L’aide à l’écoulement des stocks et l’aide à la prise en charge des coûts fixes s’ajoutent aux dispositifs existants permettant déjà aux entreprises de survivre en temps de crise sanitaire, dont notamment le fonds de solidarité, les prêts garantis par l’État, les diverses exonérations de charges sociales et l’indemnité d’activité partielle.