Logo Benefiz Illustration Benefiz
Logo Benefiz
La plateforme pour soucrire et gérer ses avantages sociaux
Découvrir Benefiz

Le protocole sanitaire évolue dans les lieux de travail

Une nouvelle version du « protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 » a été publiée le 8 décembre 2021. Le contexte d’un redémarrage rapide de l’épidémie et d’une cinquième vague incite les pouvoirs publics à serrer à nouveau la vis sur certains points. Ci-dessous l’essentiel à retenir.

Nouveau protocole sanitaire en entreprise

Un renforcement du port du masque en entreprise

Le port du masque en entreprise avait fait l’objet d’un certain assouplissement au mois d’août dernier, et ne concernait notamment plus les salariés soumis à la présentation d’un pass sanitaire pour travailler. Le protocole du mois de décembre 2021 réinstaure l’obligation de port du masque pour tous les salariés dans les lieux collectifs clos. Cela exclut donc toujours les bureaux individuels, mais concerne notamment :

  • les bureaux collectifs et en open space ;
  • les lieux de restauration collective ;
  • les couloirs ;
  • les espaces de réception du public…

Sont acceptés les masques grand public offrant une filtration supérieure à 90 %, dits masque de « catégorie 1 ».

En plus du masque, les salariés doivent respecter à tout moment une distance minimale d’un mètre entre eux. Les bonnes pratiques relatives à l’hygiène des mains et aux gestes barrières (pas de bise ou de serrage de main) restent bien sûr pleinement d’actualité dans cette version du protocole.

Une aération plus régulière des locaux

Le protocole, disponible en suivant ce lien, réaffirme l’importance d’une aération régulière des locaux collectifs, au minimum 10 minutes toutes les heures. La ventilation naturelle est à privilégier (ouverture des portes et fenêtres). À défaut, le système de ventilation mécanique doit être conforme aux normes et faire l’objet de vérifications régulières.

Dans les locaux les plus fréquentés, le protocole recommande par ailleurs de mettre en place un dispositif de mesure du taux de dioxyde de carbone (CO2) :

  • à partir d’une concentration de CO2 de 800 ppm, il appartient à l’employeur d’aérer et renouveler l’air ambiant, voire de réduire le nombre de personnes présentes ;
  • au-dessus de 1 000 pm, la préconisation est d’évacuer la pièce avant le retour à un niveau plus conforme.

La suspension des moments de convivialité

En cette période de l’année propice aux rassemblements et festivités, le protocole sanitaire met à nouveau en garde sur la tenue de moments de convivialité. Cela concerne par exemple les pots de départ à la retraite, les repas de fin d’année ou même des séminaires en présentiel avec un aspect festif. Les employeurs ont la responsabilité d’interdire, suspendre ou reporter ces événements.

La restauration collective en entreprise reste bien sûr possible. La règle est alors une distanciation minimale de deux mètres entre chaque salarié, sans face-à-face. Dans les cantines, un espace minimal de 8 m² par salarié est à nouveau exigé.

Le télétravail recommandé mais pas obligatoire

Sans aller jusqu’à imposer le recours au télétravail, le gouvernement encourage à nouveau fortement tous les modes de collaboration à distance. Lorsque les fonctions exercées le permettent, il est conseillé à l’employeur d’accorder deux à trois jours de télétravail par semaine.

Les salariés présents sur le lieu de travail, quant à eux, doivent veiller à limiter les réunions en présentiel au strict nécessaire.

Illustration Benefiz
Logo Benefiz
La plateforme pour soucrire et gérer ses avantages sociaux
Découvrir Benefiz